philosophie



P H I L O S P H I E



1. L’IMPORTANCE D’UN CENTRE DE LA PETITE ENFANCE SANS BUT LUCRATIF RECONNU DANS SA MUNICIPALITÉ.

« …On ne peut ignorer qu’un service de garde est étroitement lié au droit des femmes au travail extérieur, au droit des familles à recevoir un support social et surtout, au droit des enfants à une qualité de vie ».
Micheline Lalonde Gratton
La p’tite histoire des garderies.


2. LE CENTRE DE LA PETITE ENFANCE - UN LIEU COMMUNAUTAIRE

Les orientations du centre sont approuvées par les parents en assemblée générale, lesquels confient au conseil d’administration la direction du centre.   Au centre de la petite enfance « Chez Tante Juliette » Inc., on retrouve un employé ou une employée au sein du conseil d’administration. Ce mode de gestion permet des prises de décisions éclairées et exige beaucoup de consensus, de sentiment d’appartenance et de travail bénévole de la part de tous les participants et participantes.

Le conseil d’administration ne discute pas que de gestion, mais de tous les aspects de la vie du centre.

C’est pourquoi, nous disons que le centre de la petite enfance est un lieu communautaire où les gens apprennent à se connaître et à prendre des décisions collectivement.


3. LE CENTRE DE LA PETITE ENFANCE – UN MILIEU DE VIE

Le centre de la petite enfance « Chez Tante Juliette » inc., veut offrir aux enfants des structures d’accueil de qualité proportionnelles à l’importance de cette période de leur vie.  Ces enfants sont la première valeur d’une société, il faut donc leur permettre d’y entrer harmonieusement.  Le centre de la petite enfance veut donc stimuler leur autonomie, leur créativité, développer leur sens des responsabilités individuelles et collectives, leur permettre d’évoluer dans le respect d’eux-mêmes et des autres et de leur environnement; leur permettre d’être ce qu’ils sont dans leur manière à eux d’être avec leur identité et répondre à leurs besoins les plus immédiats de sécurité, de soins et d’amour.

L’espace, l’environnement, l’équipement, la qualité du personnel, le rapport éducateur/enfants, la qualité des soins, la gestion, le rôle et la participation des parents sont les différents facteurs sur lesquels se base le centre de la petite enfance pour offrir un service de qualité.

Parce que les parents désirent offrir à leurs enfants des soins de qualité, tout en répondant à leur propre besoin de garde, ce sont les parents qui principalement sont garants de la qualité des services offerts à leurs enfants en installation.  Ce sont eux qui contrôlent, établissent les orientations et la philosophie qui sont développées dans le programme d’activités du centre de la petite enfance.  Ils sont donc en mesure de contrôler la qualité du centre et d’assurer le bien-être de leurs enfants.

Le centre de la petite enfance « Chez Tante Juliette » inc. exige que son personnel  soit qualifié et formé pour pouvoir créer un environnement éducatif, car il joue un rôle primordial dans la qualité des services offerts aux enfants.  Il est le premier complice des parents.  Les éducateurs et les éducatrices ont donc élaboré avec des parents le programme d’activités du centre de la petite enfance pour l’appliquer auprès des enfants par la suite.  Ils répondent aux besoins immédiats de l’enfant, lui apportent la sécurité et la stimulation affective, cognitive et motrice qui l’aideront et lui donneront le goût de grandir.  Les éducateurs et les éducatrices  veulent être garants de la qualité de l’environnement éducatif offert aux enfants.

Il est vrai qu’un enfant qui vit de huit (8) à dix (10) heures par jour, dans un centre de la petite enfance,  a surtout besoin d’interactions éducatives avec des éducateurs et les éducatrices pétillants, en amour avec la vie et en amour avec les enfants et  qui on une «attitude observante empathique», pour être en tout temps à la recherche d’ajustement pour chaqu’un deux..  Il est aussi très important pour le centre de la petite enfance qu’ils possèdent des connaissances du développement global du jeune enfant pour répondre à ses besoins.
De plus, les éducateurs et les éducatrices ont besoin d’être bien avec la vie, avec eux-mêmes.  C’est pourquoi, le centre de la petite enfance se doit de travailler à la reconnaissance de leurs compétences. Également, les parents doivent avoir confiance en eux pour ainsi développer un autre facteur qui influence grandement la qualité des services offerts aux enfants, à savoir la stabilité du personnel.

Il y a d’autres composantes que nous avons considérées dans le programme d’activités du centre de la petite enfance.  Ces considérations s’appliquent à l’environnement sécuritaire, à l’aménagement et aux équipements utilisés en fonction des groupes d’enfants qui y sont accueillis.  De plus, l’alimentation, l’hygiène et la salubrité des locaux sont constamment considérés afin de répondre aux besoins primaires des enfants.

Enfin, le centre de la petite enfance « Chez Tante Juliette » inc., est pensé et organisé en fonction de son principal utilisateur : l’enfant.  C’est dans l’écoute de ses besoins et dans le désir de le voir grandir en harmonie avec lui-même et les autres, dans  un milieu stimulant, que nous développons un service de qualité.

« L’enfant, du point de vue de la société est une ressource.  Il fait partie de notre richesse collective et de la prochaine génération.  Il maintiendra et développera le genre de monde que nous voulons :  il incombe de veiller à ce que cette ressource ne soit pas gaspillée et fournisse son apport par sa participation et sa compétence. »

Docteur Frédérick Elkin
Université York
Délibération/La conférence canadienne sur la garde de jour 20-23 juin 1971.
___________________________________________________
     

PROGRAMME D’ACTIVITÉS


4.   OBJECTIFS GÉNÉRAUX

Le centre de la petite enfance « Chez Tante Juliette » inc. offre à l’enfant  un environnement et une programmation qui favorisent son développement global (physique, sensoriel, moteur, affectif, cognitif et social), tout en lui assurant la sécurité et le bien-être physique et psychologique.


5. MULTIÂGE ET VALEURS ÉDUCATIVES

5.1 Apprendre à l’enfant à s’aimer
a) Favoriser le respect de lui, des autres et de son environnement
Apprendre à se respecter, à respecter les autres et son environnement est une valeur importante au centre de la petite enfance.  Un enfant qui se respecte est un enfant qui s’aime.  Un enfant qui s’aime est aimable avec lui et a le goût de l’être avec les autres.  Par ses interventions éducatives, l’adulte qui est un modèle de comportement pour l’enfant influence directement celui-ci.

b) Favoriser le développement graduel de l’autonomie, du sens de la responsabilité et de la liberté
Amener l’enfant à s’organiser devant un matériel et à l’intérieur d’une activité.
Lui permettre de décider des choses par lui-même et de les réaliser.
Faire en sorte qu’il soit capable d’accepter des responsabilités et de les réaliser.
L’amener à prendre soin du matériel qu’on lui confie.
L’amener à se débrouiller seul, face à différentes situations.

c) Favoriser une image positive de l’enfant
Il s’agit d’intervenir auprès de l’enfant de façon positive et constructive, c’est-à-dire de renforcer ses habiletés, le gratifier dans ses réalisations, lui donner le goût de faire des apprentissages et, quelle que soit la difficulté de celui-ci, ne pas faire en sorte que l’enfant s’isole ou se sente rejeté; avoir des objectifs d’apprentissage en considérant où il est rendu dans son stade de développement à lui, de le connaître et le respecter dans sa manière à lui d’être.
d) Lui donner de l’importance
Lui démontrer de l’intérêt pour ce qu’il est et ce qu’il fait.
Faire en sorte que l’enfant ait une place bien à lui.
Être à l’écoute de ses besoins, de l’expression de ses émotions, lui dire « tu vaux la peine ».

e) Développer son  identité
Nous croyons qu’il est essentiel de faire sentir à l’enfant : « Je vaux la peine parce que je suis ».  En approuvant ce que l’enfant fait, dans sa manière à lui d’être, nous respectons son identité.

5.2      Favoriser le développement de sa sexualité
La notion de sexualité est une valeur très importante au centre de la petite enfance, car la sexualité n’est pas seulement une composante biologique, mais elle a aussi une dimension psychoaffective, une dimension de l’esprit, sociale et morale.  Il faut donner à l’enfant des conditions qui vont lui permettre de développer une image favorable à son identité sexuelle, à des attitudes saines face à la découverte sexuelle.  Il y a donc beaucoup d’éléments essentiels à considérer dans son développement psychosexuel.

Ces éléments sont :
- l’amour;
- la tendresse;
- l’affection;
- l’appréciation, le respect et l’amour de son corps;
- l’identité sexuelle;
- l’égalité des personnes.

Il est important de développer les attitudes qui vont permettre à l’enfant de s’épanouir.  Il faut se respecter et respecter l’enfant, son droit à la découverte, être à l’aise avec sa propre sexualité ou tâcher de le devenir, être ouvert, être tendre.  Ce sont des éléments importants qui mènent vers une croissance sexuelle positive.


5.3     Laisser libre cours à la créativité
Le centre de la petite enfance veut favoriser surtout la curiosité et l’expression spontanée des enfants.  Il faut donc lui donner la possibilité d’utiliser plusieurs moyens pour s’exprimer.  Il va de soi qu’il faut stimuler l’enfant à aimer, créer pour qu’il réalise des choses par lui-même.  Nous sommes très sensibles aux activités ludiques que les enfants proposent.

5.4     Conscience du corps et le développement physique et moteur
Un des objectifs du CPE est de rendre l’enfant capable d’identifier différentes parties de son corps et posséder une meilleure dissociation corporelle.  Il faut rendre l’enfant capable de mieux s’orienter au niveau spatial, expérimenter différentes façons de faire un mouvement et le sensibiliser à son environnement immédiat et à la présence des autres enfants.  C’est rendre aussi l’enfant capable de s’exprimer avec son corps comme outil de communication; en fait, respecter son corps et être bien dans sa peau.

L’enfant a un besoin énorme de mouvements et de jeux. Ainsi avec beaucoup 
d’animations et de découvertes du jeu, nous  allons tâcher de lui  faire acquérir tout un 
répertoire d’habiletés motrices au moyen d’obstacles, de  ballons, de rythmes… Il doit 
toujours être en situation d’apprentissage. Les enfants d’âge pré-scolaire ont un besoin de 
possibilités motrices variées qui sollicitent leur imagination, les incitent à courir, sauter, 
ramper, grimper, pratiquer des exercices d’équilibre, se suspendre, tourner sur eux-mêmes, se balancer, tirer, pousser, porter,… La maturation de l’organisme et l’apprentissage déterminent le développement des diverses qualités biologiques ainsi que les coordinations motrices. Les capacités motrices contribueront au développement des rapports sociaux et au sentiment de sa propre valeur.


5.5     Développer le langage
Développer la communication verbale, amener l’enfant à s’exprimer dans un langage clair, avec des mots justes et précis en fonction de son âge.  Pouvoir s’exprimer devant une personne ou un groupe, comprendre la signification de la plupart des consignes et apprendre à l’enfant à exprimer ses émotions par rapport aux situations vécues.


5.6     Favoriser l’apprentissage d’habitudes alimentaires saines et diversifiées
     Les repas et les collations offerts au centre se base sur  du Guide alimentaire canadien.

Le menu est échelonné sur quatre (4) semaines et est révisé régulièrement, afin d’y insérer les nouveautés. Les mets nouveaux sont expliqués, c’est-à-dire que la cuisinière informe les parents de la provenance des nouveaux aliments, la manière de les apprêter et de l’importance qu’ils ont dans une saine alimentation.

Les diètes spéciales demandées par les parents sont respectées.
La cuisinière est seule dans son aire de cuisine.  Les enfants n’y ont pas accès, sauf exception, lorsqu’ils sont invités à partager les activités de la cuisinière.

L’horaire des collations et des dîners, en installation, est fixe :
9 h 30 : collation         11 h 30 : dîner 15 h 30 : collation

Le menu mensuel est affiché dans la cuisine et le menu de la journée est écrit au tableau près du vestiaire du centre, en installation.
5.7     Hygiène et santé
Les soins quotidiens constituent une part importante des activités effectuées par le personnel,  soins variant en fonction de l’âge et du niveau d’autonomie de l’enfant.

Prendre soin d’un enfant, c’est aussi l’aider à développer sa manière d’être au monde, c’est l’accompagner dans le développement de sa capacité relationnelle.  Qu’il s’agisse des repas ou des collations, de l’hygiène corporelle ou des moments de repos, tout est prétexte à l’établissement d’une relation humaine chaleureuse.  Les soins quotidiens sont des moments privilégiés de contact physique et de relation individualisée entre l’adulte et l’enfant.


6.   PLANIFICATION DE L’HORAIRE QUOTIDIEN

Il est important au centre de la petite enfance « Chez Tante Juliette » inc. d’établir des horaires fixes, afin que les enfants puissent se repérer dans le temps au cours de la journée.  

Il faut se rappeler que plus l’enfant est jeune, moins les notions d’espace et de temps lui sont familières.  Il est en quête de points repères qui lui permettront de connaître de mieux en mieux son milieu de vie et de s’y adapter plus facilement.  Il est important de lui offrir un cadre qui le sécurise, mais qui soit suffisamment souple pour lui permettre d’expérimenter.  C’est pourquoi il y a un  horaire quotidien à l’intérieur duquel les activités se déroulent selon un ordre précis permettant aux enfants de se repérer dans le temps.


CONCLUSION

Au centre de la petite enfance « Chez Tante Juliette » inc., nous accompagnons les enfants dans leurs jeux, leurs apprentissages, leurs découvertes, leurs peines, leurs joies et leurs besoins d’amour.

Il ne s’agit pas d’accélérer les apprentissages, mais de respecter le rythme de chaque enfant;  alors nous serons des compagnons.




« LAISSONS AUX ENFANTS 
LE TEMPS D’ÊTRE DES ENFANTS »