Mot de la direction


Au bureau coordonnateur du Centre de la Petite Enfance La Chenille, nous sommes à la recherche de personnes désirant offrir un environnement stimulant aux enfants en se joignant à notre équipe de responsables de service de garde en milieu familial. 


Plusieurs avantages s'offrent à vous :

Soutien par une équipe dynamique et professionnelle

Revenu avantageux

Statut de travailleur autonome avec de belles conditions


Vous avez à cœur le développement et le bien être des enfants et cette profession vous intéresse, communiquer avec le bureau coordonnateur au 450-882-2020 poste 228 ou 227


Anick Vézina

Directrice générale






 





Notre mission



« Offrir aux enfants
du CPE 

 des services éducatifs de qualité,

 en partenariat privilégié avec les parents,  

 dans un cadre de vie souple,

 joyeux et chaleureux,  

 comme partie intégrante de la collectivité ».

 Voilà notre projet collectif!

 
 
 
Ce qui nous distingue

Nos compétences

Au fil des ans, nous avons développé une solide expertise en éducation à la petite enfance. Nos compétences et nos savoirs en témoignent.
 
Notre ouverture
 
Notre approche inclusive des enfants présentant des besoins particuliers s'appuie sur la qualité de notre accueil et de notre organisation.
 
Notre enracinement
 
Notre organisation évolue en fonction des besoins des enfants et des familles. Par notre engagement et notre présence dans la communauté, nous confirmons notre rôle social en tant qu'agent de changement.
 
 
 
 

 
 
 
 
 

 

 


Capsule pédagogique


Les étapes d’adaptation à la garderie

Chaque enfant étant unique, les manières de réagir pendant la période d’adaptation à la garderie peuvent être différentes. On peut néanmoins observer quatre étapes dans les réactions des jeunes enfants :

La découverte de la nouveauté
Au début, ils sont fascinés par ce nouvel environnement stimulant, plein de jouets et d’autres enfants. Ils peuvent même être excités à leur arrivée le matin et ne pas trop réagir lorsque leurs parents partent.

Le choc de la réalité
Après environ une semaine, l’attrait de la nouveauté disparaît. Les enfants constatent qu’ils vont revenir tous les jours. Ils réagissent parfois fortement : ils pleurent ou s’opposent. Durant la journée, ils jouent peu avec les autres et s’intéressent moins aux jeux et aux activités. Le choc de la réalité dure d’une à deux semaines.

La peur de l’abandon
Après le choc de la réalité, les enfants se demandent si leurs parents vont revenir. Certains peuvent pleurer lorsqu’ils voient leurs parents partir. Ils peuvent ressentir de l’insécurité et sembler tristes. D’autres refusent de dormir ou de manger et peuvent même régresser (ex. : ils redemandent la suce). Cette étape peut durer d’une à trois semaines.

L’acceptation
Les tout-petits développent un lien d’attachement avec l’éducatrice. Ils sont enfin en confiance avec elle. Ils peuvent maintenant participer avec entrain aux jeux et interagir avec les autres enfants. L’adaptation est terminée.

Pour choisir les meilleurs moyens d’adaptation,  n’hésitez pas à en parler avec l’éducatrice de votre enfant.

Source : Naître et grandir