Historique du CPE

Implantation

C’est en 1991, lors d'une rencontre régionale organisée par l'Office des services de garde à l'enfance, que les représentants viennent à la conclusion que de nouvelles places en service de garde doivent être disponibles sur le territoire de la MRC Memphrémagog. Deux solutions sont étudiées. La première est d'augmenter le nombre de places au permis de l'agence de garde l'Enfantillage. La seconde consiste à implanter une nouvelle agence de garde en milieu familial. C'est finalement cette dernière option qui est choisie et au mois d'octobre 1991, un comité d'implantation est formé et une demande est envoyée à l'Office des services de garde du Québec.

Portrait de l’organisme

L'embauche d’une coordonnatrice se fait en mai 1992 et en août de cette même année, la conseillère pédagogique de même qu’une personne à l’administration forment l’équipe de travail. Les locaux du CLSC sont utilisés pour démarrer ce merveilleux projet. En septembre 1992, l'Agence de garde l'Enfant-Do inaugure son siège social situé au 18 rue Laurier à Magog et détient un permis pour accueillir 150 enfants qui passera à 170 en 1998 et à 200 en 1999. La 1re responsable de famille de garde est reconnue en novembre 1992. Le défi est de taille pour développer cette nouvelle agence, mais les reconnaissances vont bon train et le nombre d'enfants inscrits toujours croissant. À ce moment-là, l’Agence de garde l’Enfant-Do desserre tout le territoire de la MRC. Des RFG de la région de Stanstead, Eastman ont été reconnues par l’Agence de garde l’Enfant-Do. Très rapidement, il est clair que les besoins des parents sont davantage orientés vers les centres urbains puisque la clientèle, composée majoritairement de parents, travaille dans les usines de Magog.

En 1994, avec l’arrivée du règlement sur les services de garde, on est venu consolider davantage le mandat de l’Agence. C’est d’ailleurs à ce moment que l’on change le terme de responsable de famille de garde (RFG) pour responsable de service de garde (RSG). Avec le temps, le personnel en place a développé un partenariat avec différents intervenants en lien avec la petite enfance, et a élaboré des outils de travail importants.

L'année 1997 est importante, c'est en effet l'année de la « RÉFORME MAROIS » qui transforme les « Agences de garde » en « Centre de la petite enfance (CPE) », avec un tarif à 5 $ par jour. C’est en 1998 que le nom « Agence de garde l’Enfant-Do » de Memphrémagog est changé au profit de « Centre de la petite enfance l’Enfant-Do de Memphrémagog ». La réforme permet aussi à l’Enfant-Do de se diversifier, donc de développer aussi la garde en installation. C’est alors qu’un nouveau défi de taille s’annonce. On procède donc à la mise sur place d’un comité d’implantation, à la recherche d’un terrain, et finalement à la construction d’une installation à Omerville, pouvant accueillir 45 enfants.

C’est en août 2001 que les portes s’ouvrent. En 2002, le CPE souligne son 10e anniversaire sous le thème « 10 ans de souvenirs, un océan de plaisir ». Au fil des ans, le CPE a organisé de nombreuses activités et sortie impliquant le personnel, les parents et les enfants, ce qui a permis de consolider des liens. L'installation du CPE accueille 50 enfants, et coordonne plus d’une trentaine de responsables de service de garde et a une équipe d’environ 16 personnes.

En juin 2018, la Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec (FIPEQ-CSQ) a fait l'annonce d'un important changement de nom pour ses membres en milieu familial lors de la Semaine des services éducatifs publics en petite enfance. Dorénavant, les RSG se feront appeler responsables en services éducatifs en milieu familial (RSÉ).

Avènement des bureaux coordonnateurs (BC)

Le 16 décembre 2005, le gouvernement du Québec adoptait le projet de loi 124, la Loi sur les services de garde éducatifs à l’enfance. Cette loi avait pour objectifs d’assurer l’accessibilité, la qualité et le maintien à long terme des services de garde éducatifs.

La réorganisation administrative de la gestion de la garde en milieu familial était au centre de cette nouvelle loi. Elle créait des bureaux coordonnateurs, devant intervenir sur un territoire délimité, pour encadrer et soutenir la garde en milieu familial en remplacement des quelque 900 centres de la petite enfance qui avaient jusque-là cette responsabilité.

Un groupe de travail, mandaté par la ministre de la Famille de l’époque, Mme Carole Théberge, afin de lui faire des recommandations quant à la délimitation des territoires et au nombre de BC, rendait son rapport en février 2006 et établissait à 163 le nombre de BC. Un appel de candidatures en vue de solliciter l’agrément à titre de BC a suivi et, au terme du processus d’analyse des candidatures soumises, la Ministre annonçait le 28 avril 2006 le nom des organismes ayant obtenu un agrément, dont le CPE l’Enfant-Do de Memphrémagog avec 503 places au permis.

En définitive, ce sont 165 BC qui ont été agréés sur l’ensemble du territoire québécois. Les BC ont commencé leurs activités le 1er juin 2006. À l’automne 2007, le ministère de la Famille et des Aînés (le Ministère) a entrepris une évaluation de leur implantation et le présent rapport rend compte des résultats obtenus. Cette évaluation vise à tracer un portrait de la situation un an et demi environ après la mise en place de la nouvelle structure. Elle cherche à documenter le fonctionnement des BC et à cerner les facteurs qui en favorisent une mise en œuvre adéquate, de manière à éclairer tant le Ministère que les BC dans leurs activités respectives liées à la poursuite de l’implantation de cette nouvelle structure. Pour rassembler le matériel nécessaire à cette évaluation, des entrevues individuelles ont été effectuées auprès de gestionnaires de BC et des rencontres en groupes de discussion ont été organisées avec des RSG.

Bureau coordonnateur

La garde éducative en milieu familial vise à répondre aux besoins des parents qui souhaitent pour leur enfant un environnement de garde familial avec les caractéristiques particulières qui s’y rattachent : la convivialité, la stabilité, les liens étroits, un groupe multi âge, la fratrie, la souplesse, le confort, les coutumes, bref, un milieu qui rappelle à l’enfant la rassurante présence parentale.

Ainsi, le programme éducatif d’une RSG peut plaire à un parent, mais pas à l’autre, et il en va de même pour l’environnement physique, les modes d’intervention qu’elle emploie, etc. On peut penser que les parents choisissent leur milieu de garde familial en fonction d’une concordance de valeurs.

Il n’existe donc pas de formule unique de garde en milieu familial, tout comme il n’existe pas de modèle unique de milieu de vie apte à assurer la santé, la sécurité et le bien-être des enfants.

Agréé par le Ministre, le BC du CPE l’Enfant-Do constitue l’instance qui coordonne, dans le territoire du Memphrémagog, les services de garde éducatifs à l’enfance offerts par les personnes responsables d’un service de garde en milieu familial qu’il a reconnues et qui surveille l’application des normes établies par règlement.

Agrandissement

C’est avec un immense bonheur que l’équipe du CPE l’Enfant-Do a agrandi son installation de 26 nouvelles places, comprenant 10 poupons et 16 enfants de 2 à 5 ans, le 24 août 2015.

Le conseil d’administration et la direction générale du CPE remercient chaleureusement toute l’équipe du CPE l’Enfant-Do, qui a toujours su faire preuve de souplesse et de créativité, tout en gardant le sourire, malgré plusieurs retards et diverses embuches.

Par ailleurs, pour mener à bien le projet, le CPE a eu la chance de compter sur l’efficacité, la rigueur et le professionnalisme de précieux collaborateurs, notamment Bourdon-Leblanc Architectes, Pluritec Ingénieurs et Constructions Yves Lessard.

Finalement, le CPE remercie le Ministère de la Famille pour son soutien financier et logistique dans le cadre du processus entourant la création de ces 26 nouvelles places subventionnées ainsi que le Centre local de développement (CLD) de la MRC de Memphrémagog et la Caisse Desjardins du Lac-Memphrémagog pour leur contribution financière.

Parcours associatifs

Privilégiant le partage des idées et des expertises, le CPE l'Enfant-Do s'est impliqué dans les regroupements et associations porteurs d'une mission commune. À ses tout débuts, on retrouve le CPE l'Enfant-Do membre de l'Association des Agences de service de garde en milieu familial des régions 02-03-04-05-12. Le CPE l'Enfant-Do se joint ensuite à une nouvelle association, répondant davantage à ses besoins, l'Association des centres de la petite enfance Estrie-Montérégie. À la dissolution de celle-ci, le CPE l'Enfant-Do devient membre du Regroupement des centres de la petite enfance des Cantons de l'Est (RCPECE), dont il est toujours membre à ce jour. Le CPE l’Enfant-Do est aussi membre de l’Association québécoise des centres de la petite enfance (AQCPE)